Origine et Histoire du Dogue Argentin

Cette race est originaire de la province de Cordoba, qui est située dans la région méditerranéenne de la république Argentine. Elle fut créée par le Dr. Antonio NORES MARTINEZ, un chirurgien reconnu et engagé (1907 – 1956).

Son travail était basé sur le croisement méthodique utilisant l’ancien chien de combat de Cordoba, un chien fort et vigoureux, produit de croisements entre des Mastiffs, des Bouledogues et des Bull Terriers.

Il a sélectionné pour l’élevage les chiens complètement blancs, sans prognathisme inférieur et ayant des têtes lourdes avec un long chanfrein. Grâce à une sélection sévère et à des études de caractère minutieuses, le Dr. NORES MARTINEZ atteint son but et créa des lignées différentes qui ont toutes démarré avec l’ancien chien de combat de Cordoba croisé au départ avec le Bulldog Anglais, le Dogue Allemand, le Mastiff des Pyrénées, le Bull Terrier, le Pointer, le Dogue de Bordeaux et le Lévrier Irlandais.

En 1947 la race était déjà créée avec son génotype et son phénotype stabilisés.

Son standard a été présenté la même année au Hunter’s Club de Buenos Aires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa force, sa ténacité, son odorat très fin et son courage le désignent comme le meilleur parmi les chiens de chasse au sanglier, au pécari, au puma et à d’autres prédateurs qui infestent les vastes et différentes régions du territoire argentin.

C’est pour cette utilisation traditionnelle qu’Antonio NORES a créé cette race. En 1964 le Dogo Argentino a été reconnu par la F.C.A. (Fédération de cynologie argentine) et par la Société rurale argentine qui lui a ouvert son livre des origines.

La F.C.I. a reconnu la race en 1973 et ceci grâce aux efforts infatigables du Dr. Augustin NORES MARTINEZ, frère du créateur de la race, qui a obtenu cette reconnaissance due, non seulement à ses efforts individuels, mais aussi à des actions de soutien de la F.C.A et le Club du Dogo Argentino « Dr. Antonio Nores Martinez ».